Atka, capitaine de l’Utopie… A voir absolument samedi soir 5 octobre au Rayon Vert de St Valery en Caux!!!!
De Thierry Magnan

Thierry Magnan
30 septembre 2019
Atka, capitaine de l’Utopie… A voir absolument samedi soir 5 octobre au Rayon Vert de St Valery en Caux!!!!

Gros coup de coeur pour le film de Sarah Del Ben , premier film de la grande soirée du samedi 5 octobre 2019 . Ben c’est François Bernard, guide de haute montagne qui a eu la bonne et généreuse idée de mettre son bateau Atka à disposition d’artistes, de sportifs , d’adolescents pendant 16 mois dans un endroit magique : le Groenland; c’est un magnifique projet emprunt d’une immense générosité, d’une fantastique solidarité et d’une remaquable complicité entre tous les participants. A voir absolument !!!!

Le meilleur souvenir que je garde de cette aventure est notre arrivée au Groenland. C’était début juillet, nous naviguions depuis une dizaine de jours depuis l’Islande. Le voyage avait été quelque peu tumultueux. Je passais mes premiers galons de navigatrice. Je découvrais une mer démontée. Les premiers fulmars arctiques pointaient le bout de leur bec. La terre ferme n’était plus très loin.

A 5h du matin, le capitaine Baptiste me réveille. Je sors sur le pont. Et quelle émotion ! Une lumière incroyable baigne le paysage. Tout près, les montagnes acérées du Groenland se dressent telles des ombres chinoises sur un ciel en feu. Magique !

Baptiste est très concentré. Les premiers icebergs se démarquent à l’horizon et la brume s’invite peu à peu au voyage, rendant la navigation compliquée. Je saisis ma caméra et immortalise ce moment d’une grande intensité. Nous y étions et l’aventure pouvait commencer !

Spontanément, deux souvenirs m’ont profondément marqué.

Le retour de Ben sur son Bateau : Ben, à l’initiative du projet, rêve d’emmener des personnes de sensibilités différentes découvrir le Groenland, ce pays qu’il affectionne tant. Il investit toutes ces économies dans l’achat de son voilier Atka et lance le projet. Petit problème : la trésorerie n’est pas au rendez-vous. Les premiers aventuriers investissent le voilier, Ben quand à lui reste en France pour trouver des sponsors afin que l’aventure aille au bout. Plus habitué à l’ascension de grandes voies qu’à la recherche de financements, s’en suivent une dizaine de mois de galère et de stress pour Ben. J’accompagne cette période à la caméra. Ben suit l’aventure à distance, recevant quelques photos qui l’informent du projet. Il rêve de rejoindre l’aventure. Après 12 mois, Ben voit enfin le bout du tunnel. Il rejoint son bateau au Groenland. Un grand moment d’émotion où il retrouve Baptiste son fils, capitaine de l’hivernage et toute l’équipe sur place. Il peut enfin partager le temps de quelques jours ce projet fou qui a changé la vie de nombreuses personnes.

L’aventure « A chacun son Everest » : Ben invite l’association « A chacun son Everest » qui aide les femmes et les enfants en rémission du cancer à reprendre goût à la vie. Durand deux semaines, Cécile, Pascale, Andy, Arnaud et Alexandre accompagnés de Christine Janin la fondatrice l’asso partagent notre quotidien. Je m’attendais à filmer une aventure intense mais à ce point là ! Quelle claque ! Je découvre des « guerriers de la vie ». Des personnes à l’humanité folle qui ont vécu l’inimaginable ! Ecouter attentivement leur histoires de vie au milieu de ces paysages absolument irréels m’a provoqué une émotion immense. D’ailleurs cette aventure à donner naissance à une séquence du film qui reste ma préférée. 

Plus d'informations Avec la newsletter

Ils soutiennent le festival Nos sponsors